Retour au blog

Comment réaliser une clôture pour sécuriser élevages et zones agricoles par des animaux sauvages

Les indications ci-après vous permettront de réaliser au mieux votre clôture à travers nos produits spécifiquement étudiés pour protéger et sécuriser élevages et zones agricoles par des animaux sauvages de petite, moyenne et grande taille et par des loups et canidés en général.

L’étude préalable du sol

L’étude géologique préalable du sol est fondamentale pour une installation correcte. En traçant le périmètre, essayez de suivre un parcours sans affleurements rocheux ni fossés, évitez de clôturer des zones susceptibles d’abriter de l’eau stagnante, restez à bonne distance des arbres susceptibles de tomber sur la clôture ou de faciliter la pénétration d’animaux .

Attention notamment à la présence de hauteurs et autres points culminants, susceptibles de faciliter le saut et donc la pénétration du prédateur. Réduisez au maximum le nombre d’angles, qui devront être le moins aigus possible et ce, pour éviter qu’en cas de panique, les animaux ne s’amassent en ces points en risquant l’écrasement et la suffocation.

En cas de sols totalement plats et peu drainés, prévoyez la possibilité de réaliser des écoulements pour les déjections et les eaux de pluie, en sécurisant les points d’écoulement vers l’extérieur de la clôture pour ne laisser aucune voie d’accès aux prédateurs.

Tenez toujours compte de la présence de routes, câbles électriques, canalisations et des contraintes inhérentes.

Dimensions recommandées pour une clôture sécurisée

La hauteur de la clôture doit être adaptée aux exigences spécifiques. Pour se protéger contre les prédateurs (loups, renards et animaux sauvages), on recommande une clôture d’au moins 170 cm de hauteur hors sol, enterrée sur au moins 30 cm, avec “courbure anti-franchissement” à 45° vers l’extérieur pour empêcher l’accès des prédateurs par le haut. Sur sol pentu, il peut être nécessaire d’augmenter la hauteur de la clôture du côté situé en amont. Si la nature du terrain ne permet pas d’enterrer les panneaux facilement, il est conseillé d’utiliser des panneaux en “L”, à appliquer à la base de la clôture.

Une clôture pour chaque utilisation

Loups et autres canidés

Besoin d’une clôture anti-loups, renards, animaux sauvages et autres canidés? Anti-loup D/F Cavatorta est la solution qu’il vous faut!

Ses panneaux modulaires de 2 134 x 2 468 mm, son fil galvanisé à chaud de 4/4,5 mm, ses mailles différenciées de 100 x 100 mm et 100 x 50 mm, outre sa partie supérieure recourbée à 45° avec des pointes de 30 mm, se prêtent parfaitement à la réalisation de clôtures, y compris dans des zones difficiles géologiquement parlant, dans la mesure où chaque panneau suit le profil du terrain, avec possibilité de profilage selon les exigences.

En outre, les panneaux en “L” (en option) permettent de l’installer directement au sol, sans être enterrée.

Anti-loup D/F est la solution idéale lorsqu’il est nécessaire d’adapter sa clôture aux exigences environnementales changeantes, les panneaux étant récupérables et repositionnables.

Sangliers et autres ongulés

Pour faire barrière aux sangliers ou autres ongulés, on se tournera vers la clôture électrosoudée, en rouleaux de 25 m, Mastertec D/F Cavatorta, avec des mailles de 100 x 100 mm et un fil en alliage de zinc et d’aluminium de 2,5 mm d’épaisseur, parfait pour les zones planes. Ce système peut également recevoir des panneaux anti-creusement (en option) à fixer à la partie inférieure du rouleau lorsqu’on ne souhaite pas enterrer la clôture, tout en prévenant toute possibilité de creusement de l’animal; les panneaux sont disponibles en version plate, avec possibilité d’être enterrée, ou courbée à 90° pour être fixés, par cerclage, à la partie inférieure de la clôture, et ancrés au sol avec les anneaux de fixation prévus à cet effet.

Si la géologie du sol présente des dénivelés, ou que celui-ci n’est pas parfaitement régulier, on recommande alors la clôture Nodafort A/R Cavatorta, une clôture nouée en rouleaux de 50 m, avec des mailles différenciées en fonction de la hauteur et du type d’installation: enterrée ou hors sol. Ce type de clôture est réalisé avec un fil à triple galvanisation caractérisée par une haute charge de rupture pour le rendre encore plus résistant aux impacts de l’animal. L’épaisseur des fils est de 2,5 mm tandis que celle des fils de bordure fixés sur la partie supérieure et inférieure du rouleau fait 3,0 mm.

Conseils d’utilisation et entretien pour une clôture durable

Les clôtures doivent être dimensionnées selon le nombre de têtes de bétail, pour respecter les règles d’éco conformité (à savoir une gestion de l’exploitation profondément attentive à l’environnement, aux soins prodigués aux bêtes, à la qualité des produits finaux), ainsi que la réglementation en matière de bien-être animal.

Contrôlez régulièrement le périmètre de la clôture et pensez à le faire chaque fois que se produisent des événements météorologiques susceptibles de provoquer des ruissellements, affaissements, chutes de branches ou d’arbres, comme par exemple en cas de fortes pluies, chutes de neige intenses, vents violents, etc. Il est recommandé de toujours demander une expertise technique à son ingénieur agronome ou à l’expert de sa Chambre professionnelle.

Sur le même sujet

D-Fence: le système de clôture anti-creusement

D-Fence est le nouveau système de clôture anti-creusement signé Cavatorta, conçu pour protéger et sécuriser élevages et zones agricoles par des animaux sauvages de petite, moyenne et grande taille et par des loups et canidés en général. Ce système propose différentes solutions selon la géologie du sol et se caractérise par son installation pratique et […]

Lire la suite

Guide d’achat pour clôtures de vignobles et de vergers

On a assisté ces dernières années à une augmentation constante du nombre d’animaux sauvages. Leur présence s’est notamment intensifiée dans les zones de cultures situées à proximité des bois. La rapide urbanisation et le manque de prédateurs a favorisé le repeuplement d’espèces sauvages, notamment des ongulés. Cerfs, daims, chevreuils et sangliers causent des dégâts considérables […]

Lire la suite
Retour au blog

Inscription à la newsletter Cavatorta

Votre abonnement n'a pas pu être enregistré. Veuillez réessayer.
Votre abonnement a été réussi.